REDWOODS

CONCERT PERFORMANCE

Elisabeth de Merode présente Redwoods, un spectacle mêlant vidéo, musique et performance qui se présente comme une ôde à la nature et à sa façon si particulière de nous toucher… Cette création est à découvrir dès le 28 novembre et jusqu’au 3 février, lors d’une tournée de huit dates en Suisse.
À quand remonte la dernière fois que vous avez vu un arbre correctement? L’avez-vous touché? Savez-vous quelle taille ou quel âge cet arbre peut atteindre? Redwoods est une invitation à plonger dans le monde de la nature, pur, magique, ressourçant. Un monde quasi enfantin et naïf, mais qui nous lie aussi à quelque chose d’essentiel et émouvant. Le sequoia géant (« redwood ») est le plus grand être vivant du monde: cet arbre a été choisi ici comme totem de ce spectacle musical qui, tel un rêve, représente la célébration du lien avec tout ce que nous avons aimé et tout ce dont nous sommes faits.

Le projet Redwoods est né sur l’impulsion de la flûtiste belge Elisabeth de Merode, fondatrice de la compagnie Bis !!. Elle s’est entourée d’un groupe d’artistes internationaux pour travailler autour de la relation entre la nature et la nature humaine afin de mettre en valeur l’émerveillement, la contemplation, le sublime, mais aussi les complications d’une relation d’inter-dépendance et les solutions pour le développement d’une pensée et d’un mode d’action écologique.

La composition multimédiale est structurée par la musique du compositeur italien Salvatore Sciarrino et son Opera per Flauto à partir duquel Elisabeth de Merode a sélectionné quelques œuvres. Le compositeur suisse Denis Schuler a également créé pour ce projet des morceaux inspirés par la musique de Sciarrino. La metteuse en scène et vidéaste Letizia Renzini a transformé cette musique unique dans une dramaturgie liant musique, vidéo, sons et des gestes qui vont soutenir l’intention musicale d’Elisabeth de Merode. La vidéo entre autres deux interventions de la performeuse Anne Rochat.

Redwoods aura lieu:
– le 19 janvier à la Fondation l’Abri, à Genève (19h30)
– les 2 et 3 février à la Fonderie Kugler, à Genève (20h)

Billetterie :
Les billets pour ces représentations sont en vente auprès de chaque lieu culturel. L’entrée à l’Abri est libre.

  • Flûte, direction artistique : Elisabeth de Merode
  • Performances vidéo : Anne Rochat
  • Mise en scène/vidéo : Letizia Renzini
  • Compositions : Denis Schuler, Salvatore Sciarrino
  • Textes récités: Ernst Zuercher, Bertrand de Merode
  • Technique et lumière: Jan Olieslagers, Jérôme Bueche, Giuseppe Greco

AVANT DE SE RETROUVER

Spectacle de théâtre musical par le Collectif Bin°oculaire, en coproduction avec Bis!! Trois musiciennes se retrouvent autour de la question de l’identité. De remises en question en partages d’expériences, l’apparente simplicité du thème se révèle plus complexe, plus obscure mais aussi promesse de sincérité et d’authenticité. Avec le soutien de la Loterie nationale.


XiViX 1515

POUR MANNEQUINS ET ENSEMBLE 1515… Marignan!

Voilà en résumé ce dont chaque citoyen helvétique se souvient de l’Histoire suisse. 500 ans plus tard, que reste-t-il de cette bataille? C’est sur cette question qu’une vingtaine de créateurs et de compositeurs de Suisse et de Lombardie ont travaillé en binômes internationaux pour créer un vêtement utopique. A chaque costume correspond sa composition musicale. Sur scène, quatre musiciens du Klangbox Ensemble interpréteront ces compositions musicales dans les costumes excentriques de mercenaires modernes, fruits des compositeurs et des designers. XiViX Op. 1515 est la promesse d’un spectacle théâtro-musical aux allures de champs de bataille onirique, décalé, drôle, flamboyance de sons, formes et textures.


CARMENCITA – iFLUTES

Elisabeth, Maaike, Tille en Sofie ontmoeten elkaar in alle mogelijke kaders, dankzij hun gezamenlijke passie: “Muziek door middel van de dwarsfluit” en besluiten samen een kwartet op te starten. Deze voorstelling rond Carmen is als het ware een documentaire van de allomgekende opera. We verwerken en transformeren de opera naar een jonge en pittige voorstelling die de dwarsfluit van haar beste kant laat zien. In Carmen wordt de dwarsfluit vaak in opzwepende marsritmes bespeeld, om de oorsprong van het instrument nog eens in de verf te zetten. Zo wordt er op een leuke manier een beetje muziekgeschiedenis in de voorstelling verwerkt. We hopen met deze voorstelling de dwarsfluit terug een opstoot van erkenning te geven, aangezien ze actueel niet vaak gekozen wordt als instrument, ondanks haar briljante kenmerken. De voorstelling werd gesteund door Jeugd en Muziek Vlaanderen, met de regie van Peter Spaepen perfect op maat gemaakt voor kinderen tussen 5 en 11 jaar. Deze mini-opera biedt een ideale gelegenheid om kennis te maken met de klassieke muziek cultuur en dit op een speelse manier. Met veel enthousiasme werden we reeds onthaald door verschillende basisscholen en kunstcampus de Singel.

Chris, Caro et nous

“…If I had something to see, would it be theatre?

Is sound enough?

What more do I need?

Don’t I get it whether I need or not?

Is it a sound?

Then again, is it music? is music? the word I mean, is

that a sound?

If it is, is music music?

Is the word music music?

Does it communicate anything?

Must it?…”

(John Cage)

Wat is hedendaags muziektheater? Om een duidelijke definitie te geven aan dit genre hedendaagse muziek, stelt Bisbigliando/Bin°oculaire een waaier aan stukken voor, die elk op hun eigen manier deze stijl typeren. De Song Books van Cage dienen als rode draad van de voorstelling, samen met de componist Christophe Guiraud die zich liet inspireren door ons theatraal parcours. Hij schreef een zacht, introvert en spectraal werk voor ons: de Anatomische Engel. Peter Spaepen fungeerde hier als regisseur van de performers.

Der Wunsch, Indianer zu werden

Leo Dick hat für das Musikfestival Bern 2011 ein ungewöhnliches Musiktheater kreiert: Es spielt nicht auf der Bühne, sondern unter und hinter der Bühne und im Zuschauerraum. Das Publikum folgt dabei dem Ensemble, das die Passagiere auf einem Überseedampfer und Emigranten ins Land der Sehnsüchte verkörpert. DRS2 hat das Werk aufgezeichnet und  in Zusammenarbeit mit dem Komponisten eine Radiofassung des Musiktheaters erarbeitet. Mit im Boot sind neben einem Solistenensemble der Chor des Stadttheaters Bern, das Ensemble Ardent sowie das Jugend Sinfonie Orchester des Konservatoriums Bern unter der Leitung von Titus Engel. (excerpts)

La flûte à travers le violon

Ce duo est composé de la flûtiste Elisabeth de Merode et du violoniste et altiste Laurent Tardat. Créé en 2010, l’ensemble propose un voyage musical sur cinq siècles, à la découverte des deux instruments, de leurs utilisations successives : imitations du chant d’abord, puis instruments accompagnateurs et enfin solistes. Depuis la renaissance italienne jusqu’à notre époque, aucune des grandes ères musicales ne manque a l’appel?…Si, le dix-neuvième siècle romantique, celui n’attribua pas une grande place à la flûte et ne lui léguera finalement que quelques pièces de virtuosité, en imitation de Paganini sur le violon.Le couple flûte/violon ne se rejoindra qu’après l’avènement de la flûte moderne, dite Böhm, et sous l’impulsion de compositeurs français, en réaction à ce qu’ils considéraient comme une hégémonie de la musique allemande pendant ce siècle.

Whaletracking unlimited, M.D.

THE TRACKWORKERS

“Moby Dick” ist eine der berühmtesten Geschichten der Welt. Seltsam nur: Ob als Psychogramm eines anmaßenden und überheblichen Kapitäns oder als blasphemisches, ja sektiererisches Ritual, jeder Mensch liest “Moby Dick” anders. Herman Melville selbst hat diesen Roman als Materialsammlung, nicht als linearen Plot verstanden und ihn mit Predigten, Tagebucheinträgen und wissenschaftlichen Abhandlungen, sogar mit Theaterdialogen angereichert – ohne freilich zu einer stilistischen Einheit zu gelangen. Und so geht die Reise immer weiter, über zweite, dritte, x-te Assoziationsebenen, immer tiefer in ein großes und faszinierendes neuronales Netzwerk mobydickhafter Bilder, Träume, Klänge und Geschichten, die uns allen zu eigen sind.

Die Künstler von THE TRACKWORKERS verbinden die reichen Assoziationswelten des Romans mit einer ungewöhnlichen Arbeitsweise für die Bühne. Die hergebrachte Hierarchie zwischen Komponist, Librettist, Dirigent, Regisseur und Schauspieler wurde aufgehoben. Alle beteiligten Künstler tauchten mit anarchischer Freude in das Material ein, fanden und überschritten ihre Grenzen, bevor die eigenständigen Kunstwerke in halsbrecherischen Endproben wie die Stimmen (“tracks”) einer Partitur über-, unter-, mit- und gegeneinander geführt wurden. So ist eine neue Art experimentellen Musiktheaters entstanden: “WHALETRACKING unlimited, M.D.”